jeudi 09 décembre 2021
Suivez-nous
Réunion sur le thème du tourisme à Bora Bora

Dimanche 20 décembre 2020 - Le Président de la Polynésie, Edouard Fritch, et la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, ont reçu, jeudi, le président de l’Assemblée de la Polynésie française, maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, et le comité du tourisme de l'île, présidé par Rainui Besineau. 

Cette rencontre s'est déroulée en présence de Maïlee Faugerat, Présidente du Conseil d'administration de Tahiti Tourisme, du chef de Service du Tourisme, Bruno Jordan et de leurs collaborateurs ainsi que des coordinateurs et animateurs de l'élaboration de la future feuille de route du tourisme polynésien Fari’ira’a Manihini 2025. 

Il s'agissait pour la commune de Bora Bora et le comité du tourisme, assistés de David Mouquet, consultant, de présenter le travail de réflexion initié il y a plus d'un an sur le tourisme à Bora Bora à court, moyen et long terme. Ces travaux font suite au séminaire  « Art de Vivre & Art de Recevoir @ Bora Bora », organisé en septembre 2019, auquel Nicole Bouteau avait participé.

131959789_1129015247513103_4227794402441083952_n

La volonté est de trouver un équilibre économique, social, environnemental et culturel de l’île de Bora Bora qui souhaite se positionner sur une cible de clientèle internationale de l'ultra luxe et sortir du cliché de l'image du bungalows sur l'eau de l'île avec pour ambition de retrouver les 1000 clés de l'hôtellerie classées, de développer les "Villas de luxe" et le Yachting et la petite croisière de luxe. Bora Bora souhaite également se révéler comme une île qui développe un tourisme exclusif, authentique où le sens de l'hospitalité est au cœur de l'accueil de ses invités. L'innovation fait aussi partie des ambitions de Bora Bora par la valorisation de son patrimoine naturel et sa démarche de développement durable initiée il y a plus de 25 ans. 

Nicole Bouteau a souligné qu'il était en effet important que le développement à venir de l'île préserve ses équilibres économique et environnemental, tout en veillant aux interdépendances touristiques avec les autres îles de l’archipel, et l’ensemble du secteur à l’échelle de la destination « Tahiti et ses îles ». La population doit se sentir impliquée et bénéficiaire de ce développement. Ces axes de tourisme inclusif et éco-responsable se retrouvent dans ceux fixés par le Pays dans le cadre du Fari’ira’a Manihini 2025, dont les travaux seront présentés le mois prochain.

(Source : communiqué et photos de la Présidence)