vendredi 28 janvier 2022
Suivez-nous
Traitement des huiles usagées : un grand intérêt pour des entreprises locales

Jeudi 14 octobre 2021 - Des études pour un meilleur traitement des déchets, il y en a eu depuis des décennies. Néanmoins, le traitement efficace des huiles usagées n'a toujours pas trouvé preneur, à moins que le financement de l'AFD parvienne à donner un coup de pouce dans ce nouveau type de modèle économique. Appel aux entreprises locales, pour manifester leur intérêt.

Le projet « S’engager pour une gestion durable des déchets dans le Pacifique » (SWAP) porté par le Programme régional océanien de l’environnement (PROE) et financé par l’Agence française de développement (AFD) a pour but d’améliorer les conditions sanitaires, environnementales, sociales et économiques dans les pays et territoires insulaires du Pacifique au moyen d’une gestion appropriée des déchets.

Dans ce cadre, le PROE cherche a établir une base de données regroupant des entreprises susceptibles de disposer des technologies nécessaires pour aider les pays et territoires insulaires du Pacifique à mettre en place, sur leurs territoires, des installations de traitement/valorisation des huiles usagées qui soient adaptées aux particularités des îles du Pacifique (isolement, production restreinte, manque de personnel qualifié, etc…), en utilisant des modèles économiques évolutifs ayant fait leurs preuves dans le contexte de ces pays. Les entreprises actuellement dotées de technologies de traitement et/ou de valorisation des huiles usagées sont invitées à manifester leur intérêts auprès du PROE, en suivant le lien indiqué dans le document annexé. Les renseignements transmis seront utilisés pour établir un registre d’entreprises auxquelles les organisations de la région du Pacifique pourront s’adresser pour étudier les possibilités technologiques en matière de gestion et de recyclage des huiles usagées sur leurs territoires. La transmission des renseignements relatifs aux entreprises et aux technologies ne garantit en aucun cas la conclusion d’un contrat et aucune offre de prix n’est sollicitée. Pour plus d’informations, il est possible de contacter Julie Pillet, coordinatrice technique du projet SWAP à l’adresse suivante : juliep@sprep.org

(Source : Communiqué de la présidence).