samedi 16 janvier 2021
Suivez-nous
Distribution des kits pédagogiques à Tai'arapu Est

Les masques sont tombés à Taravao. Le Maire de la Commune de Tai'arapu Est vient d'accepter de déployer du personnel communal pour distribuer à partir de mercredi (15/04) les kits pédagogiques aux familles ne possédant pas de connexion ni d'équipement internet. En fait, il attendait que les masques arrivent. Mais à Taravao, avec Tavana Jamet, il n'est jamais trop tard : "Je ne dis pas non, mais pas dans n’importe quelles conditions".

Lors de la conférence de presse du 2 avril dernier donnée par la Direction Générale de d'Enseignement et de l'Education sur la continuité pédagogique, son directeur Thierry Delmas a lancé un appel à la solidarité des maires des communes pour la distribution du matériel pédagogique, afin que dès la rentrée scolaire, confinée et fixée au 6 avril, les élèves des écoles, collèges et lycées, puissent continuer à apprendre de chez eux. Au lendemain de cette conférence de presse, les inspecteurs de l'éducation nationale ont fait le tour des mairies pour mettre en place avec les maires et leurs collaborateurs, les modes opératoires de la continuité pédagogique. Comme vous l'avez suivi dans nos éditions (internet et radio), certaines communes ont tout de suite accepté d'être solidaires, sans crainte de franchir les limites de leurs missions principales, avec ou sans masque de protection. Sans précipitation, les Communes de Paea, Punaauia et Faa'a ont commencé la distribution dès le lundi 6 avril, conformément à la demande des autorités de l'Etat et du Pays, avec toutes les précautions des gestes barrières. Mais cela n'a pas été le cas pour toutes communes, dont les tavana ont préféré faire du zèle (lire l'article).

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

La communication de la commune est gérée depuis la mairie de Taravao, mais semble parfois se contredire. Elle avance notamment qu'il n'y avait eu "aucune concertation préalable avec la Commune qui découvrait comme tout le monde que ses agents seraient jetés en 1ère ligne", et de préciser que la Mairie avait "avant même le début du confinement, largement anticipé avec de nombreuses réunions directement à la Présidence". Ainsi commencera une série de manoeuvres dilatoires, généralement propres aux équipes politiques sans programme ni objectif précis. Chacun comprendra la nécessité ou pas, de masquer l'inertie ou l'inexistence des actions communales. En effet, le Maire attendait les masques promis par le Gouvernement lors "de nombreuses réunions", avant d'agir sans précipitation. "Il était hors de question pour Tāvana Anthony JAMET de se précipiter et ainsi d'exposer ses agents au danger sans protection", indique le chargé de communication de la commune. Mercredi dernier (08/04), "le Pays a enfin livré les masques attendus pour protéger pompiers, policiers, ainsi que ceux qui seront en contact avec le public", s'explique t-on au niveau de la commune, et le communicant de préciser : "puisque nous pouvons désormais nous protéger, Tāvana Anthony JAMET a donc officiellement pris la décision d'organiser la distribution des kits scolaires". En contradiction avec le discours officiel, voici une photo prise avant la décision de continuité pédagogique, montrant des agents de la police municipale de Taravao en contact avec la population, sans toutefois se préoccuper de leur propre protection aux moyens de masques appropriés.

taiarapu_est_01_pm_03

Que demandaient les chefs d'établissements ?

Peu avant l'annonce du confinement général par le Pays et l'Etat, certains établissements scolaires de la Presqu'île avaient déjà entamé la collecte des documents afin de constituer des kits pédagogiques à distribuer aux familles n'ayant pas accès au numérique d'internet. Dès lors, toutes les familles concernées ont été contactées et invitées à se rendre dans leurs mairies respectives. Bien évidemment la collaboration des communes a été sollicitée en urgence. Une réelle anticipation qui n'a pas du plaire au maire de Taravao. Selon nos informations, des consignes ont été données aux maires délégués de ne pas accueillir les familles, par précaution, devra-t-on comprendre.

Les masques de la bienséance

Selon la communication municipale, la livraison des masques par le Pays était l'unique condition pour déclencher la distribution des kits pédagogiques pour éviter toute contamination des agents municipaux, alors que sur les lieux des contrôles routiers, visiblement aucun d'eux n'en portait. Mais lorsque les masques tombent, il est possible de découvrir qu'un fond politique se tramait derrière toutes ces manoeuvres. "Quand le Ministère de l'éducation se réfugie derrière les consignes de la Santé, pour protéger son personnel d'éducation (...), alors même qu'il s'agit de sa mission", révèle  au grand jour le communicant municipale. Ce qui amène à rappeler qu'en face du maire actuel de la Commune de Tai'arapu Est, une adversaire de taille semble l'inquiéter sérieusement, en la personne de Béatrice Lucas. Celle-ci a été membre de plusieurs commissions à l'Assemblée de Polynésie, notamment celle de l'éducation, et faisait aussi partie du conseil d'établissement du collège de Taravao.

Distribution actée

"Sur le principe, un bus communal, escorté de la PM et des pompiers, se déplacera dès mercredi sur la route territoriale avec les kits pédagogiques. Ce transport sera sécurisé puisque, confinement oblige, les déplacements seront fortement limités et réglementés.
Les familles devront attendre devant leur servitude/quartier en bord de route, en respectant la distance sociale. Elles devront être représentées par 1 seul membre de la famille. Un dossier sera remis à la famille, il comprend les supports papiers de toute la fratrie, mêmes si les frères et soeurs ne sont pas tous de la même école, ce travail de tri sera fait en amont.

ATTENTION : les paquets seront préparés par chaque établissement et livrés uniquement aux familles répertoriées par l'établissement scolaire comme n'ayant pas d'accès au numérique. L'école de votre enfant vous contactera la semaine prochaine pour vous indiquer la date et une heure approximative de passage du bus, vous devrez alors vous mettre en bord de route avant qu'il n'arrive". conclue la communication municipale de Tai'arapu Est.